Lundi 18 mars 2024

SĂ©minaire
Organisme intervenant (ou équipe pour les séminaires internes)
IPS2 - Institut des Sciences des Plantes de Paris Saclay
Nom intervenant
Olivier Martin
Titre
Le modèle infinitésimal de la génétique quantitative en sélection directionnelle : une solution exacte en présence de liaison
Résumé

Aux débuts de la génétique quantitative, Fisher a formulé en 1918 son "modèle infinitésimal" qui a fourni un nouveau cadre mathématique pour décrire la transmission mendélienne des traits quantitatifs. Si l'on suppose les gènes infiniment nombreux dans ce modèle et qu'ils ségrègent de manière indépendante lors de la reproduction (absence de liaison), la sélection directionnelle en population infinie conduit asymptotiquement à un gain génétique constant à chaque génération. Cependant, en réalité, les gènes sont soumis à une forte liaison car ils se trouvent sur des chromosomes. Diverses approximations ont été utilisées dans le passé pour étudier ce cas plus réaliste du modèle infinitésimal avec l'attente que le gain asymptotique par génération soit modestement diminué. Ici, nous fournissons une solution exacte au problème où les gènes se trouvent sur des chromosomes continus. De manière surprenante, les conséquences de la liaison génétique sont en fait plutôt singulières, changeant la nature à long terme du gain par génération : asymptotiquement, ce gain tend vers 0. Néanmoins, cette décroissance est suffisamment lente pour que le gain total, accumulé au fil des générations, soit illimité.

Lieu
Salle de réunion 142, bâtiment 210
Date du jour