Post-doctorants actuellement présents



MOREL-JOURNEL Thibault
: du au
Modélisation en épidémiologie et analyse de réseaux

Encadrant(s) : Pauline Ezanno (BIOEPAR, INRA-Oniris, Nantes) et Elisabeta Vergu (MaIAGE, INRA)

Contrat : Sant'Innov (coord. N. Bareille et F. Beaugrand, BIOEPAR, Nantes)
Equipes : Dynenvie

Thibault effectue son post-doctorat au sein de l'unité BIOEPAR à Nantes, en collaboration avec l'équipe Dynenvie.


GARNAULT Maxime
: du au
Étude de l'évolution des résistances aux fongicides chez Zymoseptoria tritici

Encadrant(s) : Anne-Sophie Walker (Bioger), Florence Carpentier (MaIAGE), Olivier David (MaIAGE)
Equipes : Dynenvie

Lopez-Zazueta_Claudia
: du au
Analyse de stabilité de systèmes métaboliques singulièrement perturbés

Contrat : FMJH - bourse jeune mathématicien
Equipes : BioSys

Il s'agit ici d'aborder différentes questions liées à la stabilité des réseaux métaboliques présents dans les bactéries, en intégrant explicitement les aspects touchant à la régulation  génétique. Sur la base d'une modélisation de type ODE, il s'agit de tirer parti  de la structure spécifique du système dynamique pour étudier ses propriétés qualitatives, comme,  par exemple,  l'existence de point d'équilibre et de leur stabilité, etc.  En effet, ces systèmes dynamiques peuvent être décomposés en sous-systèmes  qui ont des dynamiques à des échelles de temps bien différentes.  En dépit de cette propriété forte, il n'est généralement pas possible d'utiliser les résultats  classiquement appelés pour traiter des systèmes multi échelle. En effet, la dynamique la plus rapide, celle attachée aux réactions enzymatiques,  n'est généralement pas stable (cette partie du système est a priori oscillante). L'objet de ce travail est donc de développer une approche permettant de traiter cette première difficulté et de l'étendre progressivement d'une voie au réseau global. Ce travail profitera des modèles qui sont disponibles au sein de BioySys, en particulier celui de Bacillus subtilis.