MaIAGE engagée dans une réduction de son empreinte carbone.

 

Dans le cadre de l’expérimentation nationale en cours au sein du GDR Labos 1point5, les agents de l’unité MaIAGE ont adopté, en mars 2022, un scénario de réduction de 40% de leurs émissions de gaz à effet de serre à horizon 2030, par rapport à 2019.

Ce scénario de réduction se caractérise par une « modification conséquente des pratiques d’une majorité des agents, avec un accompagnement de la direction, et en accord avec les directives INRAE ».

Chacun·e est ainsi incité·e à réaliser un certain nombre d’efforts en fonction de ses contraintes, sur un ou plusieurs postes d’émissions, et au regard du bilan de gaz à effet de serre (BGES) de l’unité pour 2019 (cf figure 1). Les efforts correspondent aux actions suivantes :

  • Télétravailler un jour de plus
  • Favoriser les réunions en mode hybride (présentiel/distanciel)
  • Privilégier le train à l’avion pour les déplacements en France quitte à passer une ou 2 nuits supplémentaires à l’hôtel et voyage en première classe autorisé
  • Réduire l’utilisation de la voiture individuelle au profit des transports en commun et/ou du covoiturage
  • Réduire le nombre de vols longs courriers, surtout en groupe.
  • Baisser la température de son bureau et la réduire fortement en cas d’absence
  • Réfléchir/tester le flex office
  • Garder ses équipements informatiques plus longtemps
  • Limiter le nombre de périphériques d’ordinateur et autres matériels électroniques
  • Utiliser les moyens de calculs de manière raisonnée
  • Limiter le volume de ses espaces de stockage.

De plus, une taxe carbone (100€ la tonne de CO2) sur les émissions liées aux consommations énergétiques (gaz et électricité) des bâtiments est prélevée sur la subvention d’état du laboratoire. Le fond alimenté par cette taxe est dédié en priorité à des investissements visant des économies d’énergie. L’unité cherchera aussi à optimiser ses locaux par du flex office ou un réaménagement des différents espaces pour rationaliser le chauffage.

Enfin, pour ne pas accroître continuellement la capacité de stockage de notre parc de serveurs informatiques, celui-ci ayant été renouvelé en 2021, l’unité se tournera vers les offres de location de la DSI INRAE en cas de besoin supplémentaire.

Toutes ces mesures et incitations s’inscrivent dans une démarche de sensibilisation très active dans l’unité (par exemple la Fresque du Climat, tri sélectif), en complément de la réalisation de son BGES chaque année.

Pour en savoir plus sur l’expérimentation Expé-1point5 : poster.

Contact : Sophie Schbath, Relai Développement Durable de l'unité.

BGES2019

Figure 1. Bilan des gaz à effet de serre émis par l’unité MaIAGE en 2019 selon les différents postes d’émissions suivants : déplacements domicile-travail, déplacements professionnels, consommations de gaz et d’électricité, équipements informatiques.