Equipe(s)

Agence de moyen

Etat

Titre du projet
Traitement de l’Information et Expertise des Risques Sanitaires pour l’Epidémiosurveillance en Santé Végétal
Nom de l'appel d'offre
IB2021
Coordinateur.trice
Marie Grosdidier
Participants de MaIAGE
Claire Nédellec, Louise Deléger, Robert Bossy, Mouhamadou Ba
Partenaires (hors MaIAGE)
BioSP, PV SPE, DipSO Num4Sci
Année de démarrage - Année de fin de projet
2021
Date de fin du projet
Résumé
Avec le développement des outils numériques et la mondialisation, l’information et ses flux sont de plus en plus nombreux et dispersés. Les informations textuelles n’échappent pas à cette règle. Cibler et synthétiser un sujet devient vite complexe sous la quantité et la diversité des informations associées. Automatiser certaines tâches est devenu nécessaire et est un moyen efficace pour limiter les coûts (temps, moyens, argent) tout en obtenant un résultat de qualité. La veille réalisée par les plateformes d’épidémiosurveillance en santé végétale (ESV), en santé animale (ESA) et surveillance de la chaîne alimentaire (SCA) détecte et extrait manuellement l’information pertinente dans ce flux d’informations textuelles pour diffuser une information synthétique et hiérarchisée. Le projet TIERS-ESV a pour objectif d’améliorer l’expertise phytosanitaire de la Plateforme ESV (veille et analyse liée au risque) en automatisant les étapes d’analyse des documents et d’extraction d’information. Pour cela, il identifiera les verrous scientifiques et d’ingénierie associés, définira une architecture et développera une preuve de concept complète sur un organisme nuisible modèle. L’analyse du besoin commune à la veille de ces 3 plateformes est déjà réalisée ainsi que la mise à disposition de résultats préliminaires dans le cadre d’un groupe de travail multidisciplinaire préexistant. Le projet se concentrera sur les questions de recherche pour l’automatisation de l’extraction et la normalisation de l’information pertinente (par exemple les bioagresseurs, les hôtes, les vecteurs, les lieux géographiques, les dates) et l’intégration de ces informations dans deux applications d’aide à la décision (carte de risque, appui à la rédaction des bulletins de veille de la Plateforme ESV). Le volet ingénierie avancée assurera l’automatisation de la collecte et de la normalisation des corpus documentaires et le déploiement des outils développés. Un partenariat interdisciplinaire réunissant les compétences de recherche en mathématiques, informatique et épidémiologie végétale, et les compétences d’ingénierie de par la participation de plateformes de services en bioinformatique et en veille sanitaire, assurera toutes les compétences nécessaires au projet scientifique et à l’utilisation des résultats de manière pérenne.
Année de soumission
2020