Equipe(s)

Agence de moyen

Etat

Titre du projet
TrAnfers iN Dairy systEM
Nom de l'appel d'offre
projets-phares HOLOFLUX
Coordinateur.trice
C. Delbès, UMR Fromage, Aurillac
Participants de MaIAGE
M. Mariadassou, A-L. Abraham, H. Chiapello, P. Nicolas, G. Kon-Kam-King
Partenaires (hors MaIAGE)
UR OPAALE, UMR Agroécologie, UREP, UMRH, UMR MEDIS, UMRF, UR LBE, UE Herbipôle, UMR Territoires, UMR Innovation
Année de démarrage - Année de fin de projet
2021-2023
Date de fin du projet
Résumé
L’élevage laitier doit actuellement répondre à des enjeux sociétaux, environnementaux et sanitaires, particulièrement prégnants pour les élevages engagés dans la production de fromage au lait cru. La mise en œuvre de pratiques agroécologiques se présente comme une des voies de renforcement des services écosystémiques rendus par les systèmes laitiers, ainsi que de leur durabilité et leur résilience. Ces pratiques modifient le fonctionnement technico-économique des exploitations, le travail qui s’y déploie ainsi que l’écologie et le fonctionnement des formes de vie co-existantes, dont dépend la production de fromages de qualité et différenciés. Elles influencent un ensemble d’écosystèmes interconnectés depuis le sol jusqu’au produit, impliquant une grande diversité d’holobiontes (biocénose prairiale, ruminant, consommateur) et de microbiotes environnementaux. Or, holobiontes et microbiotes renouvellent aujourd’hui la manière d’appréhender le statut des vivants dans le travail en élevage, questionnant la perception qu’ont les éleveurs de « ces formes de vie » et les relations et signes par lesquels ils interagissent. Dans ce contexte, l’ambition du projet TANDEM se décline en deux points : (1) caractériser les impacts de changements de pratiques agricoles dans des systèmes d’élevage laitier en transition agroécologique, en focalisant sur le rôle fonctionnel du compartiment microbien et ses interactions avec le travail et les pratiques des éleveurs ; (2) co-construire et déployer une approche transdisciplinaire et multi-scalaire, entre sciences du vivant et sciences humaines, avec la volonté de réunir dans une même analyse la compréhension de ces systèmes et des reconfigurations à l’œuvre dans la transition agroécologique. Pour y parvenir, ce projet ambitieux réunit un consortium diversifié de scientifiques et d’experts des systèmes laitiers apportant leurs compétences sur : i/ les écosystèmes et holobiontes impliqués, ii/ le fonctionnement des systèmes d’élevage, iii/ le travail en agriculture et les formes de reconfigurations agroécologiques. En associant des acteurs socio-économiques clés du domaine, il permettra de co-construire et évaluer en temps réel la démarche de recherche, et de capter les signaux issus du terrain à même d’initier de nouveaux questionnements scientifiques.
• Positionnement dans l'axe 2 du MP et ses sous-axes
Année de soumission
2020