Sujet
Le métabolisme bactérien comme réseau de neurones artificiels, pour la détection multiplexe de biomarqueurs d’agents pathogènes
Date de début
Date de fin
Encadrant(s)
Wolfram Liebermeister

Equipe(s)

Description/résumé

Les microorganismes sont capables de détecter de nombreux signaux environnementaux simultanément, de les transmettre et de les traiter au travers de circuits complexes pour au final prendre des décisions, modifiant leurs phénotypes. L’objet de cette thèse est d’exploiter et de modifier les circuits décisionnels des microorganismes pour le développement d’outils diagnostics permettant la détection multiplexe de biomarqueurs d’agents pathogènes. Pour optimiser les modifications apportés aux circuits, nous allons exploiter la puissance de techniques modernes en intelligence artificielle, en les adaptant aux modèles métaboliques.

Ecole doctorale (pour les thèses)
ED577 SDSV
Directeur.trice (pour les thèses)
Jean-Loup Faulon
Ecole/université (pour les thèses et les stages)
Paris Saclay