L'unité MaIAGE s’oppose au projet LPR

(Loi de Programmation de la Recherche)

 

L’unité MaIAGE* s’oppose au projet de Loi de Programmation de la Recherche (LPR). Les attentes de la communauté académique n’ont pas suffisamment été prises en compte. Nous déplorons en particulier :

  • L’aggravation programmée et volontaire du déséquilibre entre financement sur projet et financement de base qui génère pénuries, aléas et surcoûts au détriment de l’efficacité de l’investissement public.
  • La création de nouveaux types de contrats (“CDI de mission” et “tenure tracks”) qui, dans un contexte de réduction du nombre de recrutements permanents depuis plusieurs années, augmentera la précarité des personnels et nuira donc à l’attractivité des carrières et à la qualité des recrutements.
  • Une absence d’ambition concernant l’amélioration des interfaces entre monde académique et société dans son ensemble.
  • Un budget insuffisant par rapport aux objectifs des traités européens censés permettre une croissance intelligente, durable et inclusive.

Vous trouverez une analyse détaillée de la loi et des propositions d’améliorations (amendements), publiée par les Sociétés Savantes Académiques de France.

Une synthèse des consultations menées auprès de la communauté académique durant l’élaboration du projet.

-------

* A la majorité des votes exprimés